Glossaire des termes de la science des sols

façon culturale d'enrichissement

Technique dans laquelle on agit sur les conditions écologiques et nutritionnelles, afin de favoriser le développement d'un organisme spécifique ou d'un groupe spécifique d'organismes.

façons culturales (travail du sol)

Façons culturales destinées à préparer le sol, avant l'ensemencement ou le repiquage et plus tard à désherber et à ameublir le sol.

facteurs de formation du sol, facteurs pédogénétiques

Agents naturels variables, généralement liés entre eux, auxquels on attribue la formation d'un sol. Ces facteurs sont: la roche-mère, le climat, les organismes, le relief et le temps.

famille de sols

Catégorie de la classification canadienne des sols. Les caractéristiques différentielles sont sur-tout la texture, le drainage, l'épaisseur des horizons, la perméabilité, la composition minéralogique, la consistance et la réaction (pH).

fer des marais

Dépôts de fer impur se formant dans les tourbières et les marais par oxydation chimique ou biochimique du fer en solution.

ferme

Terme décrivant la consistance d'un sol humide qui offre une certain résistance à l'écrasement, mais qu'on peut écraser en appliquant une pression modérée entre le pouce et l'index.

fermentation

Oxydation en anaérobie des hydrates de carbone et des composés apparentés par l'activité enzymatique des micro-organismes; l'oxygène gazeux ne joue aucun rôle dans ce processus énergétique.

fertilité du sol

État d'un sol en ce qui concerne la quantité et la disponibilité des éléments essentiels à la croissance des plantes.

feu de terre

Feu qui consume toute la matière organique de la couverture morte et aussi du sol sous-jacent comme, par exemple, un feu de tourbe. ll diffère du feu de surface en ce qu'il est insensible au vent. Le feu de surface a des flammes visibles et s'attise au vent, tandis que dans le cas d'un feu de terre, le vent n'est pas un facteur important.

fibrisol

Grand groupe de sols de l'ordre organique saturés d'eau pendant la plus grande partie de l'année. L'étage intermédiaire de ces sols est à dominance fibrique; cette dominance se retrouvera dans les étages intermédiaire et supérieur s'il se produit un contact terrique, lithique, hydrique ou cryique dans l'étage intermédiaire.

fixation

Processus dans un sol par lequel certains éléments chimiques essentiels à la croissance des plantes sont convertis d'un état soluble ou échangeable à un état beaucoup moins soluble ou non échageable, par exemple la fixation du phosphate.

fixation d'ammonium

Absorption ou adsorption d'ions d'ammonium par les fractions minérales ou organiques du sol de telle sorte que les ions sont relativement insolubles dans l'eau et relativement non échangeables suivant les méthodes habituelles d'échange cationique.

fixation de l'azote

Conversion de l'azote élémentaire (N2) en combinaisons organiques ou dans des formes directement utilisables dans les processus biologiques.

fixation du potassium

Processus de conversion du potassium échangeable ou soluble dans l'eau, en potassium modérément soluble, c'est-à-dire en une forme de potassium fixé au complexe d'adsorption et qui s'échange difficilement avec un cation d'une solution de sel neutre.

flagelle

Appendice flexible des cellules ressemblant à un fouet et servant d'organe de locomotion.

flore zymogène

Organismes présents en grand nombre dans les sols auxquels on vient d'ajouter des matières organiques facilement décomposables.

fluvio-glaciaire

Voir dépôts fluvio-glaciaires.

folisol

Grand groupe de sols de l'ordre organique. D'habitude, ces sols ne sont saturés que pendant quelques jours de l'année et sont constitués d'horizons L-H, d'une épaisseur de 10 cm (4 po) ou plus, formés de la litière de feuilles de brindilles, de braches et de mousses. Un contact lithique ou des matériaux fragmentaires se rencontrent à une profondeur de moins de 160 cm (64 po). Une couche minérale d'une épaisseur inférieure à 10 cm (4 po) recouvre parfois le contact lithique.

fond alluvial (plaine alluviale)

Plaine d'inondation normale d'un cours d'eau.

force de cisaillement

Force par unité de surface agissant de façon oblique sur un plan donné dans une masse de sol.

formule d'engrais

Analyse minimale garantie en pourcentage des principaux éléments nutritifs contenus dans un engrais simple ou composé. L'analyse s'exprime généralement en pourcentages de N, P2O5 et K2O, mais on propose d'adopter la désignation en pourcentages de N, P et K.

fraction fine

Terme employé en mécanique du sol pour désigner la portion d'un sol qui passe à travers les mailles (74 µm) d'un tamis standard n°200 (U.S).

fractions du sol

Particules minérales de moins de 2.0 mm de diamètre équivalent dont la taille s'échelonne dans des limites établies. Au Canada et aux États-Unis les pédologues reconnaissent les noms et limites de taille des fractions du sol comme suit: (1) sable très grossier, de 2.0 à 1.0 mm; (2) sable grossier, de 1.0 à 0.5 mm; (3) sable moyen, de 0.5 à 0.25 mm; (4) sable fin, de 0.25 à 0.10 mm; (5) sable très fin, de 0.10 à 0.05 mm; (6) limon, de 0.05 à 0.002 mm; et (7) argile, moins de 0.002 mm. Les fractions reconnues par la Société internationale de pédologie sont: (1) sable grossier, de 2.0 à 0.2 mm; (2) sable fin, de 0.2 à 0.02 mm; (3) limon, de 0.02 à 0.002 mm; et (4) argile, moins de 0.002 mm.

fragipan

Horizon naturel sous-jacent dont la densité apparente est plus élevée que celle du solum qui le recouvre; d'aspect cimenté à l'état sec mais modérément à légèrement fragile à l'état humide. Possède une faible teneur en matière organique présente des marbrures et n'est que peu ou très peu perméable à l'eau; présent généralement des fissures décolorées de forme polygonale. On le rencontre dans des profils de sols cultivés ou vierges mais pas dans les sols calcaires.

fragique

Terme désignant un horizon Bx ou BCx d'une densité apparente élevée et dont la consistance est ferme et fragile à l'état humide et varie de dure à extrêmement dure à l'état sec. D'ordinaire des surfaces de clivage décolorées séparent les agrégats prismatiques très grossiers et la structure secondaire en est lamellaire. L'horizon fragique est d'ordinaire d'une couleur semblable à celle du matériau originel mais en diffère en termes de la structure, de la consistance et de la densité apparente. Les mottes séchées à l'air s'émiettent lorsqu'elles sont trempées d'eau. La limite supérieure est généralement abrupte et nette et la limite inférieure, diffuse. L'horizon fragique ne répond pas aux critères d'un horizon B podzolique mais il peut répondre à ceux d'un horizon Bt (Btx).

fragments grossiers

Fragments de roche ou de minéral de diamètre supéieur à 2.0 mm. Le tableau 2 indique les termes emoloyés en granulométrie.

frange capillaire

Couche de sol essentiellement saturé juste au-dessus de la nappe phréatique. La répartition volumétrique des pores détermmine l'épaisseur et le degré de netteté de la frange capillaire.

friable

Terme qualifiant la consistance d'un sol facile à écraser. Voir aussi consistance

fumier / fumure

Excréments d'animaux mélangés ou non à des litières et ayant atteint divers stades de d'écomposition. Dans certains pays le terme « fumier» s'applique à tout type d'engrais.

fumier artificiel engrais

En Europe ce terme peut désigner les engrais commerciaux.