Glossaire des termes de la science des sols

gel alvéolaire

Ice in the soil in insufficient quantity to be continuous, thereby giving the soil an open, porous structure that readily permits water to enter.

gélivation

Gel et dégel de l'eau dans les matériaux humides et effets du processus sur ces matériaux et sur les structures dont ils font partie ou avec lesquelles ils sont en contact.

genèse des sols, pédogenèse

(1) Mode de formation des sols, plus spécialement l'ensemble des processus ou des facteurs pédogénétiques responsables de la formation du solum, le vrai sol, à partir du matériau originel non consolidé (2) Domaine de la science des sols qui a pour objet l'étude de la genèse des sols (1). genesis, soil

génétique

Qui résulte d'un processus pédogénétique; par exmple, un profil génétique ou un horizon génétique.

génie des sols

Voir mécanique et génie du sol.

genre

Groupe d'espèces possédant des caractères étroitement apparentés.

géographie des sols

Étude de la distribution géographie des types de sols.

germicide

Agent qui tue les germes, généralement les micro-organismes pathogènes.

gestion du sol

(1) Ensemble des façons culturales, des techniques de culture, de fumure et de chaulage, de même que des autres traitements effectués sur un sol en vue de la production de végétaux. (2) Partie de la science des sols ayant pour objet l'étude de l'exploitation des sols.

gilgai

Microrelief des sols produit par le gonflement et la contraction, dus à des variations de l'humidité. On rencontre des gilgaï dans les sols riches en argile, qui gonfle et se contracte de façon notable sous l'effet de l'humidification ou de la dessication. lls se présentent généralement comme une alternance de microcuvettes et de microbuttes dans les terrains presque plans, ou de microvallées et de microcollines parallèles à la pente du terrain. Voir aussi microrelief.

gleyification

Processus pédogénétique se produisant en station mal drainée et dont le résultat est la réduction du fer et d'autres éléments et l'apparition de couleurs grisâtres et de marbrures. Voir aussi gleysolique et gleysol.

gleysol

Grand groupe de sols de l'ordre gleysolique. Ils sont formés d'un horizon Ah mince (moins de 8 cm, ou 3 po) recouvrant un matériau gleyifié, gris ou brunâtre, marbré; I'horizon Ah peut être absent. Le sol peut être recouvert en surface d'une couche de tourbes mixtes (densité apparente 0,1 ou plus) allant jusqu'à 40 cm (16 po), ou de tourbe de mousses fibrique (densité apparente inférieure à 0.1) de 60 cm (24 po).

gleysol humique

Grand groupe de sols de l'ordre gleysolique, constitués d'un horizon A (Ah ou AP1 foncé de plus de 8 cm (3 po) d'épaisseur recouvrant un matériau minéral gleyifié, marbré, gris au brunâtre. Ces sols peuvent être recouverts en surface d'ure couche de tourbes mixtes (densité apparente 0.1 ou plus) allant jusqu'à 40 cm (16 po) ou de tourbe de mousses fibrique (densité apparente inférieure à 0.1 ) allant jusqu'à 60 cm (24 po). Ce groupe comprend les sols anciennement classés dans les sols gleysoliques gris foncé et les sols de prairie

gleysol luvique

Grand groupe de sols de l'ordre glesolique qui se forment dans des terrains humides, sous couvert prairial ou forestier ou les deux. Ces sols ont des horizons Aeg et Btg.

gleysolique

Ordre de sols se formant dans des conditions d'humidité et de réduction permanentes ou périodiques. Certains horizons de ces sols ont des couleurs peu saturées ou des marbrues très marquées, ou les deux à la fois. Les grandes groupes de cet ordre sont les gleysols, les gleysols humiques et les gleysols luviques.

gleysolique gris foncé

Voir gleysol humique.

glissement (éboulement de terrain)

(1) Masse de matériaux dévalant une pente sous l'influence de la gravité et souvent aussi sous l'action de l'eau quand les matériaux en sont saturés. (2) Éboulement brusque d'une masse de sol, de roches ou de débris le long d'une pente.

glycophytes

Plantes non halophiles ou plantes qui croissent mal lorsque la pression osmotique de la solution du sol s'élève à plus de 2 bars.

gradient hydraulique

Voir eau du sol.

grand groupe

Catégorie de la classification canadienne des sols. Cest un groupe taxonomique des sols ayant certains caractères morphologiques communs et un milieu pédogène semblable. Les sols noirs, les solonetz, les luvisols brun gris, les podzols humiques, les brunisols mélaniques, les régosols, les gleysols et les fibrisols en sont des exemples.

granulaire

Voir structure du sol et structure du sol (type de - ).

granule

Agrégat arrondi.

granulométrie

Diamètre réel d'une particule, mesuré par sédimentation, tamisage ou micrométrie.

graveleux

Contenant des quantités notables ou importantes de gravier. Ce terme qualifie le sol ou le terrain. Voir aussi fragments grossiers.

gravier

Fragments rocheux de diamètre allant de 2mm à 7.5 cm (3 po).

grès fin (siltstone)

gris foncé

Grand groupe de sols de l'ordre chernozémique. On les recontre dans les régions de transition prairie-forêt au climat subhumide, frais ou froid; ils sont formés d'un horizon de surface (Ahe ou Ap) partiellement éluvié, gris froncé et d'un horizon B (Bm, Btj ou Bt) brunâtre (ce dernier peut être absent) et d'un horizon C généralernent calcaire fortement saturé en bases.

groupe de la kaolinite

Silicates d'aluminium hydratés ayant la structure 1:1 des phyllosilicates et ne possédant aucune charge permanente.

groupe de la montmorillonite

Minéraux argileux ayant un réseau cristallin 2:1 expansible. La substitution isomorphe donne naissance aux divers types de montmollonite et crée une charge nette permanente équilibrée par des cations, de telle sorte que l'eau peut s'infiltrer entre les feuillets, produisant un échange réversible de cations et lui donnant des propriétés notables de plasticité. Synonyme de smectite.

groupe de la vermiculite

Groupe de minéraux d'argile hydratée et lamellaire semblable au groupe de la smectite mais dont la charge permanente nette est plus forte et les particules souvent plus grosses.

groupe des chlorites

Groupe de minéraux argileux à feuillets non expansibles, chimiquement semblables aux minéraux du groupe des vermiculites mais comportant une couche simple d'hydroxdes entre les feuillets, au lieu de cations échangeables et d'eau.

gyttja

Mot suédois (à prononcer «yut-tya»). Tourbe sédimentaire riche en éléments nutritifs, constitué surtout de débris de plancton et d'autres plantes et animaux, et de vase. ll est déposé dans l'eau à l'état finement divisé.