Glossaire des termes de la science des sols

habitat

Millieu naturel d'un organisme.

hétérotrophe

Qui ne peut tirer de l'énergie, pour l'entretien de la vie, que de la décomposition des matières organiques et qui ne peut utiliser les composés minéraux comme seule source d'énergie ou pour effectuer la synthèse de matières organiques. Voir aussi autotrophe.

horizon A

Voir: horizon du sol

horizon B

Voir: horizon du sol

horizon C

Voir horizon du sol.

horizon du sol

Couche de sol ou de matériaux du sol plus ou moins parallèle à la surface du terrain; un horizon se différencie des couches apparentées adjacentes par des propriétés différentes, comme sa couleur, sa structure, sa texture, sa consistance et sa composition chimique, biologique et minéralogique. On trouvera ci-dessous une liste des horizons et couches des sols et de quelques-unes de leurs propriétés. Pour avoir une description plus détaillée de certains horizons, consulter Le Système Canadien de Classification des Sols.

Les horizon organiques contiennent 17% ou plus de carbone organique. Ces horizon ont été classés à partir de mousses, de roseaux et de débris ligneux.

O
Horizon organique formé surtout à partir de mousses, de roseaux et de débris ligneux.
Of
Couche organique la moins décomposée, contenant de grandes quantités de fibres végétales non décomposées: couche fibrique.
Om
Couche organique moyennement décomposée, contenant moins de fibres végétales que la couche Of: couche mésique.
Oh
Couche organique la plus décomposée, ne contenant que de faibles quantités de fibres brutes: couche humique.
L-F-H
Horizons organiques formés surtout à partir de feuilles, de brindilles et de débris ligneux avec une moindre quantité de mousses.
L
Les formes originelles de la matière organique sont facilement reconnaissables.
F
La matière organique accumulée est partiellement décomposée.
H
Les formes originelles de la matière organique ne sont plus perceptibles.
Les horizons minéraux contiennent moins de 17% de carbone organique.
A
Horizon minéral formé à la surface ou près de la surface, dans la zone de perte des matériaux en solution ou en suspension, ou d'accumulation in situ maximale de carbone organique, ou horizon possédant ces deux caractères.
B
Horizon minéral possédant un ou plusieurs des caractères suivants:
  1. Accumulation d'argile silicatée, de fer, d'aluminium ou d'humus.
  2. Structure prismatique ou colonnaire présentant des enrobements ou des taches très marqués, de même que des quantités notables de sodium échangeable.
  3. Altération, par hydrolyse, réduction ou oxydation, qui établit une différence de couleur ou de structure par rapport à l'horizon supérieur ou l'horizon inférieur, ou les deux.
C
Horizon minéral relativement peu touché par le processus pédogénétique en cours dans bs horizons A et B. sanf qu'il peut y avoir gleyification et accamulation de carbonates et de sels plus solubles.
R
Roc sous-jacent consolidé, trop dur pour être brisé à la main ou creusé à la pelle é l'état humide..
Un chiffre romain placé devant le nom de l'horizon indique une discontinuité lithologique dans les matériaux non consolidés du profil. Le chiffre l, généralement non indiqué mais sous-entendu, désigne la couche supérieure. Les autres couches contrastantes sont numérotées consécutivement dans l'ordre descendant dans lequel elles apparaissent, c'est-à-dire ll. lll, etc.

Suffixes minuscules

b
Horizon enfoui.
c
Horizon pédogénétique cimenté (irréversiblement). Les horizons ortstein, placiques et duriques en sont des exemples.
ca
Horizon d'accumulation secondaire de carbonates, dans lequel la concentration en chaux excède celle du matériau originel non enrichi.
e
Horizon caractérisé par la perte de l'argile, du fer, de l'aluminium et de la matière organique, isolément ou en association, et par un indice de luminosité d'une ou de plusieurs unités plus élevé, à l'état sec, que l'horizon B sous-jacent. S'applique à l'horizon A (Ae).
f
Horizon enrichi en matériaux amorphes constitués principalement de Fe et d'AI combinés aux matières organiques. Ils ont en général un indice de saturation d'au moins. Les caractéristiques des horizons f, à l'exception de l'horizon Bgf, sont: une teneur en Fe et Al extractibles au pyrophosphate d'au moins 0,6% dans les matériaux plus fins que la sable et d'au moins 0,4% dans le sable, un rapport de Fe et Al extractibles au pyrophosphate à l'argile (moins de 2 um) supérieur à 0,5%; une teneur en carbone organique supérieure à 0,5%. On différencie ces horizons suivant leur teneur en carbone organique: Bf contient de 0,5% à 5% de carbone organique; Bhf contient plus de 5% de carbone organique.
g
Horizon caractérisé par une coloration grise, ou des marbrures prononcées indiquant le fait d'une réduction intense, permanente ou périodique, ou un horizon présentant ces deux caractères à la fois; par exemple, Aeg, Btg, Bg et Cg.
gf
(employé avec B) - La teneur en Fe extractible à la dithionite de cet horizon excède d'au moins 1% celle de l'horizon IC, et la teneur en Al extractible à la dithionite n'excède celle de l'horizon IC que de 0,5% au plus.
h
horizon enrichi de matières organiques.
Ah
Horizon A d'accumulation de matières organiques. Il contient moins de 17% de carbone organique. L'indice de luminosité, du code Munsell, est d'une unité plus foncé que celui de la couche sous-jacente, ou la teneur en carbone organique est d'au moins 0,5% plus élevée que celle de l'horizon IC, ou l'horizon présente ces deux caractères à la fois.
Ahe
Horizon dégradé reconnaissable aux traînées et aux taches de matériaux gris clar et gris foncé, et présentant souvent une structure lamellaire.
Bh
Horizon contenant plus de 1% de carbone organique et moins de 0,3% de Fe extractible au pyrophosphate: le rapport de carbone organique è Fe extractible au pyrophosphate est d'au moins 20.
j
Suffixe modifiant les suffixes e, g, n et t, et indiquant que les caractères définis par ces suffixes, quoique présents, ne satisfont pas aux limites établies; par exemple, Aej indique un horizon éluvial qui est cependant mince, discontinu ou à peine visible.
k
lndique la présence de carbonates.
m
Horizon légèrement altéré par hydrolyse, oxydation ou solution, ou par une combinaison de ces trois phénomènes, produisant un changement de couleur ou de structure, ou les deux à la fois.
n
Horizon dont le rapport Ca échangeable/Na échangeable est d'au plus 10.
p
Couche anthropique; par exemple, Ap.
s
Horizon contenant des sels solubles en quantités décelables.
sa
Horizon d'enrichissement secondaire de sels pus solubles que les carbonates de Ca et de Mg, et dans lequel la teneur en sels excède celle du matériau originel non enrichi.
t
Horizon enrichi d'argile silicatée, caractérisé par une teneur en argile plus élevée (teneurs spécifiées) que celle de l'horizon éluvial sus-jacent, une épaisseur d'au moins 5 cm, de l'argile orientée, soit dans certains pores ou à la surface des peds, ou des deux à la fois, et généralement par un rapport de la fraction fine (moins de 0,2 um) à I'argie totale plus élevé que celui de l'horizon IC.
x
Horizon présentant les caractères du fragipan.
y
Horizon modifié par la cryoturbation.
z
Horizon gelé d'une année à l'autre.

horizon éluvial

Horizon du sol formé par un processus d'éluviation.

horizon F

Voir horizon du sol.

horizon H

Voir horizon du sol.

horizon illuvial

Horizon du sol dans lequel s'accumulent par précipitation des matériaux dissous ou en suspension provenant d'un horizon supéneur. Voir aussi horizon éluvial.

humidité critique (point de flétrissement (biologie))

Humidité minemale mesurée en termes soit de taux soit de tension de l'eau à laquelle l'activité biologique commence à devenir mesurable.

humidité du sol

Eau contenue dans le sol.

humidité équivalente

Le pourcentage, en poids, de l'eau retenue par un échantillon de sol préalablement saturé, d'une épaisseur de 1 cm après exposition à une force centrifuge de 1000 gravités pendant 30 minutes.

humification

Processus par lequel la matière organique en se décomposant devient l'humus. Dans l'humus ou les formes ou la structure du matériau originel ne sont plus perceptibles.

humine

Fraction de la matière organique du sol qui n'est pas soluble dans une solution alcaline diluée.

humisol

Grand groupe de sols de l'ordre organique, saturés d'eau pendant presque toute l'année. Ces sols ont une prédominance de matières humiques à l'étage intermédiaire, ou aux étages intermédiaire et supérieur si un contact terrique, lithique, hydrique ou cryique se présente dans l'étage intermédiaire.

humus

(1) Fraction des matières organiques qui reste dans le sol après décomposition de la plus grande partie des débris végétaux et animaux ircorporés dans le sol. Ces matières ont généralement une couleur foncée. (2) Le terme humus est aussi employé dans une acception plus large pour désigner les divers types d'humus forestiers dont les principaux sont le mor (humus brut) le moder et le mull. Voir aussi matière organique du sol / mor / moder / mull et horiron du sol. (3) Matière organique morte à la surface et dans le sol subissant un processus permanent de décompostion de transformation et de synthèse.

humus brut

Voir mor.

hydratation

Cominaison chimique de l'eau et de quelque autre substance.

hydrolyse

Processus par lequel les molécules d'un substrat sont dédoublées en deux nouvelles molécules sous l'action d'une molécule d'eau.