Glossaire des termes de la science des sols

pailler

Recouvrir la surface du sol d'un paillis.

paillis (mulch de chaume)

Couche protectrice formée par le chaume ou des déchets de moisson, laissés à la surface du sol pour le protéger avant et pendant la mise en culture et pendant au moins une bonne partie de la période de croissance suivante.

pan argileux / horizon d'accumulation argillique

Terme employé aux États-Unis pour désigner une couche dense du profil ayant une teneur en argile beaucoup plus élevée que la couche supérieure, dont il est séparé par une limite nettement définie. Dans le système canadien de classification, cette couche est désignse: horizon B (Bt) illuvial enrichi d'argile.

pan de pression (pan induit)

Horizon ou couche du sol non superficiel ayant une densité apparente plus élevée et une porosité totale moins grande que le sol immédiatement sus-jacent ou sous-jacent, résultant de la compaction exercée par les instruments agricoles ou d'autres moyens artificiels. On dit aussi semelle de labour et pan de trafic.

pan de trafic

Voir pan de pression / pan induit.

pan génétique

Couche naturelle souterraine, à perméabilité faible ou très faible, à forte concentration de -particules fines, et dont certaines propriétés physiques et chimiques sont différentes de celles de la couche sus-jacente ou sous jacente. Voir aussi pan argileux et fragipan.

pan induit

Voir pan de pression, pan induit.

pans

Horizons ou couches de sols très compactés, indurés ou ayant une forte teneur en argile.

particules primaires (élémentaires)

Particules de sol isolées par un traitement standard de dispersion.

parties par million (ppm)

Unités de poids de toute substance donnée par million d'unités équivalentes de poids d'un sol séché à l'étuve; ou, pour une solution de sol ou d'autres substances, unités de poids du soluté par million d'unités de poids de solution.

paysage

Tous les éléments naturels tels que champs, collines, forêts et cours d'eau qui distinguent une région d'une autre sur la surface de la terre. Comprend généralement la portion de terrain ou de territoire visible en un seul coup d'oeil, ainsi que toutes ses caractéristiques naturelles.

ped, agrégat naturel

Unité structurale du sol, comme le prisme, le polyèdre ou le granule, formée sous l'action de processus naturels, par opposition à motte, formée artificiellement.

pédoclimat (climat du sol)

Agents naturels variables, généralement liés entre eux, auxquels on attribue la formation d'un sol. Ces facteurs sont: la roche-mère, le climat, les organismes, le relief et le temps.

pédogénèse

Voir genèse des sols (1).

pédogénèse

Région accidentée et autrefois élevée qui sous l'action de l'érosion est devenue une région basse légèrement ondulée ressemblant à une plaine.

pédologie

Ensemble des aspects de la science des sols ayant pour objet l'étude de l'origine, de la morphologie, de la genèse, de la répartition, de la cartographie et de la taxonomie des sols, ainsi que de la classification en termes de leur utilisation. Voir aussi science des sols.

pellicules argileuses (enrobements argileu)

Revêtements d'argile à molécules orientées qui se déposent à la surface des agrégats naturels, des granules de minéraux et sur les parois des pores du sol.

pénétrabilité

Facilité avec laquelle on peut introduire une sonde dans un sol. Elle s'exprime en unités de distance, de vitesse, de force ou de travail, suivant le type du pénétromètre.

percolation (de l'eau du sol)

Mouvement descendant de l'eau dans le sol, et spécifiquement, l'écoulement descendant de l'eau dans un sol, saturé ou presque saturé, à des gradients hydrauliques d'au plus 1.0.

pergélisol

(1) Matériau au-dessous du solum. gelé d'une année à l'autre. (2) Horizon de sol gelé d'une année à l'autre.

périglaciaire

Se dit de tout processus dû au climat froid, agissant en bordure des glaciers ou ailleurs.

perméabilité du sol

(1) Facilité avec laquelle les gaz et les liquides pénétrent ou traversent une masse brute ou une couche de sol. Comme les divers horizons possèdent des perméabilités différentes, l'horizon doit être spécifié. (2) Propriété que possède un corps poreux de laisser passer plus ou moins facilement les gaz ou les liquides. La perméabilité était autrefois associée au facteur « k » de la loi de Darcy. ll s'agit du facteur « K» de la perméabilité intrinsèque. Voir aussi perméabilité intrinsèque, Darcy (loi de -) et eau du sol.

perméabilité intrinsèque

Propriété d'un corps poreux de se laisser traverser par les gaz ou les liquides. Coefficient « k » de la loi de Darcy multiplié par le facteur n/pg dans lequel n est la viscosité du fluide exprimée en poises. p la densité du fluide exprimée en g cm-³ et g l'accélération due à la gravité exprimée en g cm-². Voir aussi perméabilité du sol et eau du sol.

pesticides

Produits chimiques qui détruisent les organismes nuisibles à l'homme ou aux cultures et aux animaux qui lui fournissent nourriture, vêtement et abri. Ces organismes comprennent les insectes, les acariens, les micro-organismes, les mauvaises herbes et les rongeurs. Les pesticides comprennent les insecticides, les fongicides, les herbicides etc.

pF (Désuet)

Logarithme de la tension de l'eau du sol, mesurée par la hauteur, en centimètres, d'une colonne d'eau exerçant un tention de force égale.

pH du sol

Logarithme négatif de l'activité des ions d'hydrogène d'un sol. Degré d'acidité ou d'alcalinité, mesuré au moyen d'une électrode en verre, d'une électrode à quinhydrone ou de tout autre électrode ou indicateur approprié, d'un sol ayant une teneur en eau ou un rapport sol/eau déterminé; s'exprime en unités de l'échelle des pH.

phase du sol

Subdivision d'un type de sol ou autre unité de classification ayant des caractéristiques qui influent sur l'utilisation et l'exploitation de ce sol, mais que ne sont pas assez différentes pour former un type distinct. Variante d'une propriété ou d'une caractéristique, comme la pente, le degré d'érosion et l'état pierreux.

phosphate échangeable

Anion de phosphate accolé de façon réversible à la surface de la phase solide d'un sol, de sorte qu'il peut être mis en solution par des réactions d'équilibre anionique avec de isotopes du phosphore ou d'autres anions de la phase liquide, sans qu'il y ait mise en solution de la phase colloïdale à laquelle il est accolé.

phosphore fixé

(1) Phosphore qui a été changé en un état moins soluble par réaction avec le sol; phosphore modérément inassimilable. Plus précisément, c'est la quantité de composés solubles du phosphore ajouté au sol qui devient chimiquement ou biologiquement attachée à la phase solide d'un sol et ne peut pas être récupérée par extraction au moyen d'un solvant spécifié dans certaines conditions précises. Certains de ces solvants sont l'eau, I'eau carbonatée et des solutions diluées d'acides minéraux forts contenant ou non du fluorure ou d'autres anions échangeables. (2) Phosphore ajouté au sol et qui n'est pas absorbé par les plantes au cours de la première année de culture. (3) Phosphore soluble qui a été adsorbé par la phase solide du sol sous des formes extrêmement résistantes à l'assimilation par les plantes; phosphore non assimilable ou sous des formes qui ne sont pas immédiatement ou modérément assimilables.

phosphore organique

Phosphore sous forme d'un composé organique ou d'un groupe de composés organiques tels que l'acide glycérophosphorique, l'acide inositol phosphorique et l'acide cytidylique.

photo-carte

Carte formée d'un montage de photographies aériennes montrant les caractéristiques physiques et culturales d'un terrain, comme sur une carte planimétrique. Voir aussi photo carte planimétrique et photo-carte topographique.

photo-carte planimétrique

Photo-carte sur laquelle les données planimétriques sont représentées par surimmpresion en couleurs. Voir photo-carte et photo-carte topographique.

photo-carte topographique

Photo-carte sur laquelle les lignes topographiques, ou lignes indiquant la forme du terrain, sont représentées comme sur de quadrangles topographiques Voir aussi photo-carte et photo-carte planimétrique.

phyllosilicates

Silicates dans lesquels les tétraèdres de SiO4 sont liés les uns aux autres et forment des feuillets infinis bi-dimensionnels, et sont condensés avec des octaèdres de AlO ou de MgO dans un rapport 2:1 ou 1:1. ll se produit souvent une substitution isomorphe de certains éléments.

physisorption

Fixation de substances non ioniques comme les molécules polaires d'eau et les molécules d'acide acétique ou les acides nucléiques à la surface des particules d'argile ou d'un autre solide. La fixation de grosses molécules à des particules d'argile par une action ionique n'est pas un phénomène de physiorption.

phytomètre

Plante ou groupe de plantes dont on se sert pour mesurer les facteurs physiques de l'habitat en termes d'activités physiologiques.

piémont

Situé au pied ou près du pied d'une montagne.

pierres

Fragments de roches de diamètre supérieur à 25 cm (10 po) s'ils sont arrondis et de longueur supérieure à 38 cm (15 po), sur l'axe majeur, s'ils sont aplatis. Voir aussi fragments grossiers. En génie, ces fragments sont inclus parmi les blocs, que l'on comprend avoir un diamètre de plus de 20 cm (8 po).

pierreux

Contient suffisamment de pierres pour empêcher ou gêner le travail du sol. Pour être qualifiée de pierreuse, la surface d'un sol doit être recouverte au moins à 0,1% de pierres. Ce terme sert à modifier les classes de sols, par exemple dans les expressions loam argileux pierreux, ou loam argileu, phase pierreuse. Voir aussi fragments grossiers.

pierrosité

Proportion relative des pierres dans ou sur le sol. Utilisé en classification des sols. Voir aussi fragments grossiers.

pieu

Longue pièce de bois ou de métal enfoncé de quelque façon dans le sol servant généralement d'appui contre les poussées verticales ou latérales.

piézomètre

Instrument de mesure de la pression hydrostatique.

placique

Se dit d'un pan ou d'un horizon mince, noir ou rouge foncé, censément cimenté par le fer.

plaine d'inondation

Terre bordant un cours d'eau, faite des sédiments déposés lors de débordements du cours d'eau et sujette à l'inondation au moment de la crue. Voir aussi fond alluvial, plaine alluviale.

plantes indicatrices

Plantes caractéristiques de condition spécifiques de sol ou de localité.

podzol

Avant 1968 le podzol était un grand groupe de l'ordre podzolique qui comprenait les sols ayant un horizon Ae et un horizon B podzolique. Voir aussi podzotique.

podzol ferro-humique

Grand groupe de sols de l'ordre podzolique. Les 10 cm supérieurs (4 po) de l'horizon Bhf ont 5% ou plus de carbone organique, 0.6% ou plus d'AI et de Fe extractibles au pyrophosphate et soit un rapport de carbone organique à Fe extractible au pyrophosphate inférieur à 20 soit un pourcentage de Fe extractible au pyrophosphate supérieur à 0.3 ou ces deux caractères à la fois. L'horizon B est généralement recouvert d'un horizon (Ae) éluvié de couleur claire et d'une couche d'humus brut (mor).

podzol humique

Grand groupe de sols de l'ordre podzolique, que l'on rencontre dans les régions côtières fraîches et humides, les régions intérieures fraîches et humides de plus grande altitude, et certaines dépressions tourbeuses. Ces sols possèdent un horizon Bh d'une épaisseur d'au moins 10 cm (4 po) allant de brun foncé à noir et contenant plus de 1% de carbone organique, moins de 0.3% de Fe extractible au pyrophosphate, un rapport de carbone organique à Fe extractible au pyrophosphate d'au moins 20 et une saturation en bases très faible (extraction au NaCI). lls peuvent présenter un mince alios ou une série d'alios très minces (2.5 cm ou 1 po au total).

podzol humo-ferrique

Grand groupe de sols de l'ordre podzolique. Les 10 cm (4 po) supérieurs de l'horizon B (Bf) contiennent entre 0.5% et 5% de carbone organique et 0.6% ou plus d'AI et de Fe extractibles au pyrophosphate (0.4% dans les sables). Le rapport de carbone organique à Fe extractible au pyrophosphate est inférieur à 20. La plupart des podzols typiques sont classés dans les podzols humo-ferriques.

podzolique

Ordre de sols ayant des horizons B podzoliques (Bh, Bhf ou Bf) dans lesquels sont accumulés en associations amorphes, des matières organiques (principalement acides fulviques), de l'Al et généralement du Fe. Leurs solums sont acides et leurs horizons B possèdent une forte charge dépendant du pH. Les grands groupes de cet ordre sont: podzol humique, podzol ferro-humique et podzol humo-ferrique.

podzolisation

Processus de formation des sols dont le résultat est la genèse des sols podzoliques.

poids équivalent d'un colloïde du sol

Poids d'un colloïde argileux ou organique ayant un pouvoir combinant égal au poids d'un atome-gramme d'hydrogène.

poids spécifique apparent

Rapport de la densité apparente d'un sol à la masse d'un volume unitaire d'eau.

poids spécifique apparent

Rapport de la densité apparente d'un sol à la masse d'un volume unitaire d'eau.

poids volumétrique

Voir densité apparente.

point d'adhésion

(1) Condition de consistance à laquelle le sol cesse tout juste d'adhérer à un corp étranger. (2) Spécifiquement et numériquement, pourcentage en poids de l'humidité d'un sol bien mélangé et pétri, qui cesse tout juste d'adhérer à une surface de nickel poli ou d'acier inoxy-dable quand la vitesse de cisaillement est de 5 cm/s. Aujour-d'hui, on ne se sert que rarement de cette méthode d'évaluation.

point de flétrissement

Teneur en eau d'un sol à laquelle les plantes (spécialement les tournesols) se fanent et ne peuvent récupérer leur turgidité dans un endroit sombre et humide. On estime habituellement le point de flétrissement en mesurant le pourcentage d'eau dans le sol à 15 bars.

polyédrique

Voir structure du sol (types de -).

population du sol

Ensemble des organismes vivant dans le sol y compris la flore et la faune.

pore

Espace dans une masse de sol qui n'est occupé par aucune matière minérale solide. Cet espace peut être occupé par de l'air, de l'eau ou d'autres matières gazeuses ou liquides.

pores du sol

Portion du volume brut d'un sol qui n'est pas occupée par des particules de sol. Interstices ou vides.

porosité

Pourcentage en volume de la masse totale qui n'est pas occupée par des particules solides.

porosité capillaire

(désuet) Volume brut des micropores qui retiennent l'eau du sol contre une certaine tension, habituellement supérieure à 60 cm (24 po) d'eau. Voir aussi tension de l'eau du sol.

porosité en air

Par rapport au volume brut de sol volume occupé par de l'air à un moment donné ou dans des conditions spécifiées, par exemple, à un potentiel déteminé de l'eau du sol. Généralement ce volume est formé de pores grossiers. C'est-à-dire ceux dont la tension est inférieure à environ 100 cm (39.4 po) d'eau. On dit aussi: porosité non capillaire, capacité en air, macroporosité. Voir aussi tension de l'eau du sol.

porosité non capillaire

(désuet) Voir porosité en air.

potassium échangeable

Potassium adsorbé par le complexe d'adsorption du sol et qui est facilement remplaçable par les cations d'une solution d'un sel neutre ne contenant pas de potassium.

potentiel capillaire

potentiel capillaire (de matrice)

Voir eau du sol.

potentiel d'eau libre (de gravité)

Voir eau du sol.

potentiel de chaux

Logarithme négatif du rapport de l'activité ionique de l'hydrogène à la racine carrée de la somme des activités des ions de calcium et de magnésium de la solution du sol. Exprimé algébriquement par la formule pH - 1/2 p(Ca + Mg). Une autre forme de cette formule est 1/2 log [(Ca + Mg)(OH)2] + pKw, où Kw est le produit ionique de l'eau. Le potentiel de chaux exprime la somme des activités des hydroxydes de calcium et de magnésium dans la solution du sol. Voir aussi potentiel de chaux corrigé.

potentiel de chaux corrigé

Se définit par l'équation PCC = pH - 1/2p(Ca + Mg) - 1/3(pKg - pY), dans laquelle Kg est le produit de solubilité de la gibbsite et Y le produit ionique (Al) (OH)3 dans la solution de sol. Le potentiel de chaux corrigé (PCC) est aussi égal à 1/6 log [(Ca + Mg) (OH)2]3/[(Al) (OH)3]2 + KPCC dans laquelle KPCC est une constante qui n'est fonction que de la température. Le PCC est donc le rapport du cube de la somme des activités des hydroxydes de Ca et de Mg au carré de l'activité ionique de l'hydroxyde d'Al dans la solution de sol. ll existe une relation entre le PCC et le degré de saturation en bases établi d'après la capacité effective d'échange cationique mais pas entre le degré de saturation en bases et le pH ni le potentiel de chaux. Voir aussi potentiel de chaux.

potentiel électrocinétique

(1) Dans un système colloïdal, différence de potentiel entre la couche non dissociable accolée à la surface de la phase dispersée, et le miilieu de dispersion. (2) Travail fourni pour porter une charge unitaire de l'infini à un point de référence dans la couche liquide accolée à la phase solide d'un système colloïdal.

potentiel osmotique

Voir eau du sol

potentiel total (de l'eau du sol)

Voir eau du sol.

potentiel zêta

Voir potentiel électrocinétique.

pourcentage à 1/3 bar

Pourcentage à un tiers bar.

pourcentage à 1/3 bar

Pourcentage d'eau contenue dans un sol qui a été saturé en eau, soumis à une pression de 1/3 bar et qui se maintient en équilibre sous cette pression. La pression est exercée dans un tensiomètre à plaque de céramique. Ce pourcentage s'exprime généralement en poids et est à peu près équivalent au pourcentage à 1/3 atmosphère. De plus pour les sols à texture moyenne à grossière il est à peu près égal numériquement à l'humidité équivelente.

pourcentage à 15 atmosphères

Pourcentage d'eau contenue dans un sol qui a été saturé en eau soumis à une pression de 15 atmosphères et qui se maintient en équilibre sous cette pression. La pression est exercée dans un tensiomètre à membrane ou à plaque de céramique. Ce pourcentage s'exprime généralement en poids mais on peut aussi l'exprimer en volume. ll correspond à peu près au pourcentage à 15 bars.

pourcentage à 15 bars

Pourcentage d'eau contenue dans un sol qui a été saturé en eau, soumis à une pression de 15 bars et qui se maintient en équilibre sous cette pression. La pression est exercée dans un tensiomètre à membrane ou à plaque de céramique. Ce pourcentage s'exprime généralement en poids mais aussi en volume. ll correspond à peu près au pourcentage à 15 atmosphère.

pourcentage à 15 bars

Pourcentage à quinze bars. Voir tension de l'eau du sol.

pourcentage à 60 centimètres

Pourcentage d'eau contenue dans un sol qui a été saturé en eau, soumis à un pression ou une tension équivalente à une colonne d'eau de 60 cm de hauteur. La pression peut être exercée dans un tensiomètre à plague ou s'il s'agit d'une tension sur un plateau à tension. Ce pourcentage peut s'exprimer en poids ou en volume; selon plusieurs il est approximativement égal à la capacité au champ spécialement dans le cas des sols à texture moyenne ou grossière.

pourcentage à quinze atmosphères

Pourcentate à quinze atmosphères. Voir tension de l'eau du sol.

pourcentage à un tier atmosphère

Voir pourcentage à 1/3 atmosphères

pourcentage d'eau en poids

Teneur en eau, exprimée en pourcentage du poids du sol séché à l'étuve. Voir aussi pourcentage-poids sec.

pourcentage d'eau en volume

Rapport du volume d'eau dans un sol au volume brut du sol.

pourcentage de cations échangeables

Degré d'accaparement du complexe d'adsorption par un cation donné. On le calcule au moyen de la formule suivante: PCE = [ cation échangeable (meq/100 g de sol) / capasité d'échange cationique (meq/100g sol) ] X 100.

pourcentage de sodium échangeable

Degré d'accaparement du complexe d'adsorption par l'ion de sodium. On l'exprime par la formule suivante: PSC = [ sodium échangeable (meq/100 g de sol) / capasité d'échange cationique (meq/100g sol) ] X 100.

pourcentage de sodium soluble (PSS)

Proportion des ions de sodium en solution, par rapport à la concentration cationique totale; s'exprime comme suit: PSS = [ concentration de sodium soluble (meq/litre) / concentration cationique totale(meq/litre) ] X 100.

pourcentage poids sec

Rapport du poids de chaque composant dus sol séché à l'étuve. Voir aussi séché à l'étuve (sol-).

pourcentage; taux de saturation en bases

Degré de saturation du complexe d'adsorption d'un sol en cations échangeables autres que l'hydrogène et l'aluminium. On l'exprime en pourcentage de la capacité totale d'échange cationique.

pouvoir de libération de potassium du sol

Capacité d'un sol de libérer, pour les besoins des plantes, du potassium à l'état échangeable ou modérément assimilable.

précipitation effective

Fraction des précipitations totales qui devient accessible aux plantes.

présol, sol en formation

Sol qui commence à évoluer.

pression de contrainte

Pression réelle maximale à laquelle a été soumis un sol.

Pression osmotique

Voir eau du sol.

pression totale

Voir eau du sol.

prismatique

Type de structure du sol formé d'agrégats dont l'axe vertical est beaucoup plus long que l'axe horizontal. Voir aussi structure du sol (types de--).

productivité du sol

Aptitude d'un sol à produire, dans son millieu naturel, une plante ou une série de plantes spécifiées suivant une méthode spécifiée d'exploitation. ll est nécessaire de spécifier ces limites car aucun sol ne peut porter toutes les cultures avec une égale productivité et une méthode unique d'exploitation ne peut donner ies mêmes résultats sur tous les sols. Productivité signifie l'aptitude d'un sol à produire des cultures; elle s'exprime en termes de rendement.

profil de sol

Coupe verticale d'un sol à travers tous ses horizons et s'étandant dans le matériau originel.

propriétés physiques du sol

Caractéristiques, processus ou réactions d'un sol provoqués par des forces physiques et qui sont décrites ou qui s'expriment en termes ou en équations physiques. ll est parfois difficile de distinguer les propriétés physiques des propriétés chimiques: d'où l'emploi du terme «physico-chimique ». Des exemples de propriétés physiques sont la densité apparente, la capacité de rétention d'eau, la conductivité hydraulique, la porosité et la répartition volumétrique des pores.

prospection pédologique ( levé des sols (Pedology))

Examen, description, classification et cartographie systématiques des sols d'une région. Les types de prospection sont classés suivant le genre et la quantité de données obtenues de l'examen des sols.

protozoaires

Organismes unicellulaires appartenant au règne animal.

psammophytes

Plantes qui croissent mieux dans le sable articulièrement le sable fin ou moyen ou qui tolèrent sa présence.

psychrophile

Micro-organisme pouvant survivre à des températures descendant jusqu'à 0° C.