Glossaire des termes de la science des sols

sable

(1) Particule du sol dont le diamètre peut aller de 0.05 à 2.0 mm. (2) Une de cinq fractions du sol: sable très grossier, sable grossier, sable moyen, sable fin et sable très fin. Voir aussi fractions du sol. (3) Classe de texture du sol. Voir aussi texture du sol.

sable fin

(1) Fraction du sol. Voir aussi fractions du sol. (2) Classe de la texture des sols. Voir aussi texture du sol.

sable fin loameux

Voir texture du sol.

sable grossier

Voir fractions du sol et texture du sol.

sable loameux

Voir texture du sol.

sable mouvant

Sable dont la faible capacité portante est causée par une remontée de l'eau; il en résulte une baisse de la pression intergranulaire.

sable poudreux

Matériaux sableux qui ont subi ou qui subissent l'action du vent.

sable très fin

Voir fractions du sol et texture du sol.

sable très fin loameux

Voir texture du sol.

sable très grossier

Voir fractions du sol et texture du sol.

sableux

Contenant une grande quantité de sable. Peut s'appliquer à n'importe laquelle classes du sol qui contiennent un haut pourcentage de sable. Voir classe de sols et texture du sol.

salinisation

Processus d'accumulation des sels dans le sol.

salinité du sol

Quantité de sels solubles dans un sol, exprimée en pourcentage, en parties par million ou en d'autres proportions.

saturation pureté

Pureté ou saturation relatives d'une couleur. Se rapporte directement à la dominance de l'onde lumineuse dont la longueur établit l'identité de la teinte. Une des trois caractéristiques des couleurs; indice de chroma du code Munsell.

saturer

(1) Remplir d'un liquide quelconque tous les vides entre les particules du sol. (2) Former la solution la plus concentrée possible dans un ensemble de conditions physiques données en présence d'un excès du soluté. (3) Amener à la capacité de saturation; se dit du complexe d'adsorption saturé d'un cation donné; par exemple, saturé d'hydrogène.

schisteux (feuilleté)

(1) Contenant une grande quantité de fragments de schiste argileux. (2) Phase du sol; par exemple phase schisteuse. (3) Type de fragments; en termes plus précis se dit: en plaquettes en dalles ou feuilleté. Voir aussi fragments grossiers.

science des sols

Science qui traite des sols en tant que ressource naturelle. Comprend la formation des sol, la classification et la cartographie; les propriétés physiques, chimiques et biologiques des sols; ainsi que la gestion des sols à des fins variées, telles que l'agriculture et la foresterie, la construction des routes etc.

sec à l'air

(1) État de siccité d'un sol dont la teneur en eau est en équilibre avec l'humidité spécifique de l'atmosphère ambiante. L'humidité spécifique est fonction de l'humidité relative et de la température de l'atmosphère. (2) A l'infinitif: Laisser s'établir un équilibre entre la teneur en eau d'un sol et l'humidité spécifique de l'atmosphère ambiante.

semelle de labour

Voir pan de pression / pan induit.

sensibilité

Résultat du remoulage en ce qui concerne la résistance au cisaillement d'un sol cohésif non drainé.

sequum

Dans un sol la séquence d'un horizon éluvial et de son horizon illuvial correspondant.

série de sols

Catégorie de la classification canadienne des sols. C'est l'unité de base de la classification; elle groupe des sols qui sont essentiellement semblables pour toutes les caractéristiques principales de leurs horizons, excepté la texture de la surface.

SIG

Système d'Information Géographique (SIG) est un ensemble d'outils pour collectionner, ranger, recouvrir, transformer et exposer des données à référence spatiale. SISCan se sert d'un SIG du nom de ARC/INFO.

smectite

Voir groupe de la montmorillonite.

sol (1)

(1) Matériaux non consolidés à la surface immédiate de la terre, servant de milieu naturel à la croissance des plantes terrestres.

sol (2)

(2) Matériaux non consolidés naturels à la surface de la terre, influencés par le matériau originel, le climat (y compris les effets de l'humidité et de la température), Les macro et micro-organismes et le relief. Cette action répartie sur le temps produit un sol pouvant différer du matériau dont il est formé en bien des points physiques, chimiques, minéralogiques, biologiques et morphologiques.

sol à alcalis

(1) Sol d'une alcalinité élevée [pH de 8.5 ou plus) ou à forte teneur en ions de sodium échangeables (15% ou plus de la capacité d'échange) ou présentant ces deux caractéristiques. (2) Sol contenant assez d'alcalis (sodium) pour nuire à la croissance de la plupart des plantes cultivées. Voir aussi sol salin à alcalis et sol sodique.

sol à mulching spontané

Sol dans lequel la couche de surface devient si bien agrégé qu'il ne forme pas de croûte et ne s'obture pas sous le choc des gouttes de pluie mais sert plutôt de paillis de surface quand il sèche.

sol acide

Matériau du sol d'un pH inférieur à 7.0.

sol alcalin

Tout sol dont le pH est supérieur à 7.0.

sol alpin

Sol qui se présente en montagne, au-dessus de la limite des arbres.

sol altéré par le sel

Sol que la présence de certains types d'ions échangeables ou de sels solubles a modifié au point de nuire à la croissance de la plupart des plantes cultivées. Cela comprend les sols où il y a un excès de sels, de sodium échangeable, ou des deux. Voir aussi sol salin , sol salin à alcalis et sol sodique.

sol arable

Sol adapté au labour et aux cultures.

sol azonal

Sol ne possédant pas d'horizons génétiques définis. De tels sols peuvent avoir des horizons Ah non chernozémiques ou des horizons Ah chernozémiques peu épais mais pas d'horizon B. Au Canada ils se classent parmi les sols régosoliques.

sol calcaire

Sol contenant assez de carbonate de calcium souvent associé à du carbonate de magnésium pour provoquer une effervescence visible au contact de l'acide chlorhydrique 0.1 N froid.

sol compact

Voir consistance.

sol compact (tenace)

Sol ou sous-sol compact relativement imperméable et tenace qui peut être plastique ou non.

sol d'association

Groupe cartographique et non taxonomique de sols ou de secteurs du terrain, dans lequel les sols apparentés se combinent en unités suivant la ressemblance de leurs situations géomorphiques, des formes du terrain, de leurs caractères édaphiques et mécaniques (climat, drainage, granulométrie, etc.) et suivant à un certain point la correspondance de la nature géologique des matériaux du sol ainsi que des classes taxonomiques. Voir aussi association de sols.

sol de surface

Couche supérieure d'un sol qui est ordinairement travaillée par les instruments agricoles, ou partie équivalente d'un sol non cultivé. Elle varie de 7.5 à 25 cm (3 à 10 po) en profondeur et est souvent appelée «couche arable», «couche Ap» ou «horizon Ap».

sol de toundra

Tout sol de la région de la toundra.

sol de transition

Sol dont les propriétés sont intermédiaires entre celles de deux sols différents et qui leur est génétiquement relié. Voir aussi intergrade / sol de transition.

sol épuisé

Sol qui a perdu la plupart de ses éléments nutritifs assimilables.

sol évolué/ sol mûr

Sol ayant des horizons nettement formés résultant du processus naturel de pédogenèse.

sol fossile; sol enfoui

Sol enfoui sous un dépôt alluvial ou éolien (loess) ou d'une autre origine généralement à une profondeur supérieure à l'épaisseur du solum.

sol gleyifié

Sol qui a subi l'influence de la gleyification.

sol halomorphe

Terme général regroupant les sols salins et les sol à alcalis.

sol hydrgénique

Sol formé sous l'action de l'eau se maintenant dans le profil pendant de longues périodes, on le rencontre surtout dans les régions froides et humides.

sol hydromorphe

Terme général désignant les sols qui se forment dans des conditions de mauvais drainage, dans les marais, les marécages, les zones où l'eau converge par infiltration, ou les bas-fonds. Voir aussi gleysolique.

sol inorganique

Sol constitué en grande pratie de particules minérales. Voir sol minéral.

sol intrazonal

Sol dont la morphologie présente des caractères dus à quelque facteur local de relief de matériau originel ou d'âge plutôt qu'aux facteurs de climat et de végétation.

sol lourd

Sol à forte teneur en éléments fins, surtout d'argile, ou sol exigeant un grand effort de traction et donc difficile à travailler. Voir aussi texture fine.

sol meuble

Sol poreux et très tendre et très friable n'ayant aucune propension au durcissement ni à l'affermissement.

sol minéral

Sol formé surtout de matières minérales, celles-ci déterminant en grande partie ses propriétés. Ces sols contiennent moins de 17% de carbone organique, à l'exception de l'horizon organique de surface qui peut atteindre une épaisseur de 40 cm (16 po) de tourbes mixtes (densité apparente 0,1 ou plus) ou de 60 cm (24 po) de tourbe de mousses fibrique (densité apparente inférieure à 0,1).

sol neutre

Sol dans lequel la couche de surface ou couche de labour, n'est ni acide ni alcaline. Voir aussi sol acide / sol alcalin / pH du sol et réaction du sol.

sol peu évolué

Sol possédant des horizon imprécis ou à peine formés. Se dit aussi: sol immature.

sol plastique

Sol que l'on peut mouler ou déformer continuellement et de façon permanente, pour lui donner diverses formes, en exerçant une pression modérée. Voir aussi consistance.

sol productif

Sol ayant des propriétés physiques, chimiques et biologiques favorables à la production économique de cultures adaptées à une région donnée.

sol résiduel

Sol reposant sur de la roche consolidée de la même espèce que celle dont il s'est formé, et située au même endroit.

sol salin

Sol non alcalin, contenant suffisamment de sels solubles pour nuire à la croissance de la plupart des plantes cultivées. La conductivité de l'extrait de saturation est supérieure à 4 mmhos/cm, le pourcentage de sodium échangeable est inférieur à 15 et le pH est généralement inférieur à 8,5.

sol salin à alcalis

(1) Sol contenant suffisamment de sodium échangeable pour nuire à la croissance de la plupart des plantes cultivées, et contenant des quantités appréciables de sels solubles. Le pourcentage de sodium échangeable est supérieur à 15, la conductivité de l'extrait de saturation est supérieur à 4 mmhos/com à 25°C, et le pH du sol saturé est généralement égal ou inférieur à 8,5. (2) Un sol salin à alcalis réunit des quantités dangereuses de sels soit à une forte alcalinité ou à un taux élévé de sodium échangeable, soit aux deux, répartis dans le sol de façon que la croissance de la plupart des plantes cultivées en soit réduite. Également appelé sol salin sodique.

sol séché à l'étuve

Sol séché à 105°C jusqu'à ce qu'il ait atteint un poids constant.

sol sodique

(1) Sol contenant assez de sodium pour nire à la croissance de la plupart des plantes cultivées. (2) Sol dont le pourcentage en sodium échangeable est égal ou supérieur à 15.

sol solodisé

Sol soumis aux processus qm entraînent la formation d'un solod, et ayant au moins certaines caractéristiques d'un solod.

sol tourbeux

Sol organique légèrement ou non décomposé.

sol zonal

Tout grand groupe de sols à caractères bien évolués et révélateurs de l'influence zonal du climat et des organismes vivants (surtout de la végétation) en tant que facteurs actifs dans la genèse des sols. Le grand groupe zonal de sols est la désignation d'un taxon désuet aujourd'hui, semblable à ce concept du système canadien actuel dénommé la grand groupe; par exemple le luvisol brun gris.

solifluxion

Type de reptation du sol qu'on rencontre dans les régions où la terre gèle à une très grande profondeur; lors de la saison chaude, la partie superficielle du sol en fondant chemine vers le bas des pentes sur les matériaux toujours gelés. Ce sol en état de liquide visqueux peut des-cendre une pente aussi faible que de 2 ou 3 degrés et transporter des roches d'une taille considérable qu'il tient en suspension.

solod

Grand groupe de sols de l'ordre solonetzique, que l'on rencontre surtout dans les régions de prairie et de parc. Ces sols ont un horizon de surface (Ah) de couleur foncée; un horizon éluvial (Ahe ou Ae) marqué d'une épaisseur d'au moins 5 cm (2 po), un horizon de transition (AB) marqué qui se brise facilement en agrégats polyédriques, ainsi qu'un horizon B à taches foncées (Bnt) sur un horizon C salin et généralement calcaire.

solonetz

Grand groupe de sols de l'ordre solonetzique, que l'on rencontre le plus souvent dans les régions de prairie et de parc; ce grand groupe est constitué de sols dont l'horizon de surface, d'identité variable (Ah, Ahe ou Ae), forme une limite abrupte au contact d'un horizon B prismatique ou colonnaire, dur et compact (Bnt, rarement Bn), reposant généralement sur un horizon ou sur plusieurs horizons plus salins et généralement calcaires (Bs, Cs, Csa, Csk, Cca). On y note l'absence d'un horizon Ae continu, épais de 2.5 cm (1 po) ou plus.

solonetz solodisé

Grand groupe de sols de l'ordre solonetzique, le plus souvent situé dans les régions de prairie et de parc et regroupant les sols dont l'horizon de surface variable (Ah, Ahe ou Ae) repose sur un horizon Ae bien développé, un horizon Bnt compact, prismatique ou colonnaire, et un horizon C salin et généralement calcaire.

solonetzique

Ordre de sols formés généralement sous végétation de prairie ou de prairie-parc dans un climat semi-aride ou subhumide. Ces sols ont un horizon B solonetzique (Bnt ou Bn) taché, de couleur brunâtre, et un horizon C salin. L'horizon de surface peut être constitué d'un ou de plusieurs des horizons Ap, Ah ou Ae. L'ordre solonetzique comprend les grands groupes des solonetz, des solonetz solodisés et des solods.

sols forestiers

(1) Sol formé sous végétation forestière. (2) (Sens européen) Sol formé en climat tempéré sous végétation forestière.

sols phytogéniques sols phytogènes

(désuet) Sol formé sous l'influence dominante de la végétation naturelle, surtout dans les régions tempérées.

sols phytomorphes

Sol bien drainé d'une association, qui s'est formé sous l'influence dominante de la végétation naturelle, caractéristique d'une région. Sol zonal d'une région.

sols thermogénétiques

Sol dont les propriétés ont été in fluencées principalement par de hautes températures du sol comme facteur dominant dans sa formation; ces sols se sont développés dans les régions subtropicales et équatoriales.

solum(s)

Horizons supérieurs d'un sol dont le matériau originel a été modifié et qui contient la plupart des racines des plantes. Le solum est généralement constitué des horizons A et B.

solution du sol

Phase liquide et aqueuse du sol et ses solutés constitués d'ions dissociés des surface des particules du sol et d'autres matériaux solubles.

soulèvement par le gel

Soulèvement d'une surface provoqué par la glace contenue dans le sol sous-jacent.

sous groupe de sols

Catégorie de la classification canadienne des sols. Les sous-groupes sont une subdivision des grands groupes et définissent plus spécifiquement chacun des sols.

sous-classe de possibilités

Groupe de terrains présentant des limitations et des risques de même nature. Les sous-classes renseignent sur la nature des difficultés de conservation et des limitations. Ensemble la classe et la sous-classe de possibilités renseignent sur le degré et la nature des limitations permettant ainsi d'établir des plans généraux pour l'utilisation des terres et d'identifier les besoins de conservation.

sous-solage

Défoncement des sous-sols compacts, sans les retourner, au moyen d'instruments tranchants (sous-soleuses), fouillant le sol à des profondeurs généralement comprises entre 30 et 60 cm (12 et 24 po) à intervalles de 60 à 150 cm (2 à 5 pi).

sous-solage

Instrument aratoire muni d'un ou de plusieurs étançons de type cultivateur auxquels sont fixées des lames résistantes servant à briser ou à ameublir les couches dures et compactes généralement en sous-sol à des profondeurs supérieures à la profondeur normale de labour. Voir aussi sous-solage.

sous-soleuse

Instrument aratoire muni d'un ou de plusieurs étançons de type cultivateur auxquels sont fixées des lames résistantes servant à briser ou à ameublir les couches dures et compactes, généralement en sous-sol, à des profondeurs supérieures à la profondeur normale de labour.

stabilisation du sol

Traitement chimique ou mécanique servant à augmenter ou à maintenir la stabilité d'une masse de sol ou à améliorer ses qualités techniques.

station

(1) En écologie, région décrite ou définie par ses conditions biotiques et climatiques, ainsi que par l'état du sol, en ce qui a trait à sa capacité de porter de la végétation. (2) Région dont les conditions biotiques et climatiques, ainsi que l'état du sol, sont assez uniformes pour produire une végétation particulière.

stérilisation

Action de rendre stérile, élimination de toute forme de vie.

stérilisation partielle

Destruction d'une partie d'une population de micro-organismes, généralement sous l'action d'un traitement chimique ou thermique. Le traitement est sélectif et certains organismes ou groupes d'organismes sont plus touchés que d'autres.

strate

Couche possédant certaines caractéristiques ou propriétés homogènes qui la distinguent des couches adjacentes.

stratification

Disposition des sédiments en couches ou strates séparées par un changement de couleurs, de texture, de dimensions des particules et de composition. La stratification sous-entend généralement que les couches de sédiments se détachent facillement sur les plans de stratification à cause de la taille et le genre de matériaux ou une certaine interruption dans la déposition qui a permis des changements avan le dépôt d'autres substances.

stress

Force directionnelle exeçant une action dans un matériau quelconque.

structure du sol

Combinaison ou disposition des particules primaires du sol en particules, unité ou agrégats secondaires appelés peds. Ces peds peuvent être, encore qu'exceptionnellement, disposés dans le profil de manière à lui donner une forme caractéristique. Les peds sont classés suivant la taille, la forme et la netteté. Voir aussi classes structura-les du sol, degrés d'agrégation du sol et structure du sol. Ceux-ci sont définis et présentés sous forme de tableau à la rubrique structure du sol (Tableau 3).

structure mailée (réticulée en gnile)

Disposition ordonnée des atomes dans un matériau cristallin.

structure particulaire

Structure du sol dans laquelle les particules sont pratiquement toutes individuelles ou primaires; les particules secondaires et les agrégats ne sont que rarement présents. Cette structure ne se trouve qu'en sol de texture extrêmement grossière.

substitution isomorphe

Dans un réseau cristallin, substitution d'un atome par un autre de même taille, sans briser ni modifier la structure cristalline du minéral.

substrat

(1) Matériau déposé ou s'étendant sous un autre; couche sous-jacente, comme le sous sol. (2) Substance milieu ou élément nutritif sur lequel croît un organisme. (3) Composés ou substances qui, sous l'action d'enzymes ou de catalyseurs, forment d'autres composés au cours de réactions chimiques.

suintement

(1) Écoulement de l'eau vers les profondeurs du sol. (2) Échappement de l'eau du sol sur une très grande surface, à la différence de la résurgence qui jaillit d'un point précis.

sulfofication (Obsolete)

(désuet) Oxydation biologique du sou-fre et des composés sulfurés du sol.

surface de glissement (miroir de faille)

Surface lisses sur les plans de faible résistant de la friction d'une masse de sol contre une autre dans des sols dominés par des argiles gonflantes.

surface piézométrique

Niveau auquel l'eau se maintient dans une série de piézomètres.

suspension-dilution: dilution en série

Dilution successive d'un spécimen; par exemple, une dilution de 1:10 équivaut à 1 ml d'un spécimen plus 9 ml de liluant (par exemple, de l'eau distillée); une dillution de 1:100 équivaut à 1 ml d'une dilution de 1:10 plus 9 ml de diluant.

symbiose

Association intime de deux organismes dissemblables, vivant ensemble de façon à se fournir des avantages réciproques.

synergie

Capacité de deux ou de plusieurs organismes d'effectuer des transformations (généralement chimiques) qu'ils ne peuvent accomplir isolément.