Cadre écologique national pour le Canada (7 de 23)

Données altimétriques

Les attributs suivants sont utilisés :

NOM DESCRIPTION
MIN_ELEV Altitude minimale
MAX_ELEV Altitude maximale
MEAN_ELEV Altitude moyenne
ELEV_DIFF Différence d'altitude

Les données altimétriques présentées dans la base de données proviennent des données altimétriques à mailles de 5 minutes ETOP05 du National Geophysical Data Center de la NOAA des États-Unis ou du Centre mondial de données relatives à la géologie et à la géophysique marines. On trouvera la liste complète des sources de données à leur site Web : http://www.ngdc.noaa.gov/mgg/global/etopo5.html

Au Canada, un nouveau modèle altimétrique numérique utilisant la Base nationale de données topographiques à échelle 1/250 000 est en cours d'élaboration sous la direction de Géomatique Canada, Ressources naturelles Canada. Ce modèle plus exhaustif et plus précis devrait être prêt en 1999. Quand il sera disponible, on l'utilisera pour remplacer et mettre à jour les données altimétriques actuelles de la NOAA dans cette base de données.

On trouvera ci-dessous un résumé de l'information que l'on peut obtenir au site Web de la NOAA sur les données altimétriques à mailles de 5 minutes ETOP05. On se reportera à ce site pour obtenir de plus amples renseignements sur des questions techniques ou sur les représentants officiels.

Sources des données ETOP05

Les données ETOP05 ont été obtenues d'une base de données numériques des altitudes des terres émergées et des fonds marins sur une grille à mailles de 5 minutes en latitude et en longitude. La résolution des données varie de 5 minutes pour les fonds marins, les États-Unis, l'Europe, le Japon et l'Australie, à 1 degré pour les régions pauvres en données de l'Asie, de l'Amérique du Sud, du Grand Nord canadien et de l'Afrique. Les sources de données sont les suivantes : pour les fonds marins : le Naval Oceanographic Office des États-Unis; pour les États-Unis, l'Europe de l'Ouest, le Japon et la Corée : la Defense Mapping Agency des États-Unis; pour l'Australie : le Bureau of Mineral Resources d'Australie; pour la Nouvelle-Zélande : le Department of Industrial and Scientific Research de Nouvelle-Zélande; pour le reste des masses continentales : le Navy Fleet Numerical Oceanographic Center des États-Unis. Margo Edwards, qui se trouvait alors à l'Université Washington de Saint-Louis (Missouri), a fusionné ces diverses bases de données pour créer la grille mondiale à mailles de 5 minutes en 1988.

Formats utilisés pour les données ETOP05

Le fichier de données est un fichier à entrées de 16 bits formaté selon deux ordres de présentation des octets. Le fichier ETOP05.DOS est en format à ordre permuté IBM-PC/DEC-VAX avec octets de poids faible en premier. Le fichier ETOP05.DAT est en format normal, c'est-à-dire avec octets de poids fort en premier; il est utilisé par Macintosh, Sun et d'autres postes de travail. Dans les deux fichiers, il y a 2 160 x 4 320 valeurs de données, une pour chaque espacement de latitude et de longitude de 5 minutes, ce qui fait un total de 9 331 200 points ou 18 662 400 octets.

Résolution et précision

Les données sont exprimées en mètres à l'unité près et représentent l'altitude du CENTRE de chaque cellule. Leur précision est difficile à déterminer en raison de la diversité des sources. En général, les ensembles de données sur les États-Unis, l'Europe de l'Ouest, la Corée, le Japon, l'Australie et la Nouvelle-Zélande sont les plus précis, avec une résolution horizontale de 5 minutes en latitude et en longitude et une résolution verticale de 1 mètre. Pour l'Afrique, l'Asie et l'Amérique du Sud, la résolution des données varie de quelques mètres à 150 m (500 pieds) selon la source. Les données océaniques pour les profondeurs inférieures à 200 m contiennent très peu d'information; on a imposé une coupure arbitraire à -10 m à l'algorithme d'interpolation utilisé par la marine américaine pour construire le quadrillage océanique à partir des courbes de niveau afin de l'empêcher de produire des points situés au-dessus du niveau de la mer. On trouve une telle zone au large de l'Argentine, près de 45o S, 60o W. Toutes les données océaniques ont une valeur inférieure ou égale à -1 m; les données terrestres ont une valeur égale ou supérieure à 0 m, sauf au fond des lacs ou dans les zones environnées de terre qui se trouvent sous le niveau de la mer (la Mer Morte, la Vallée de la Mort et le centre de l'Australie).

Ordre des données dans les fichiers

On peut considérer le fichier comme étant constitué d'enregistrements logiques de 8 640 octets. Les données commencent au Pôle Nord (90o N, 0o 0' E) et sont disposées en bandes de 360 degrés x 12 points/degrés = 5 320 valeurs (8 640 octets) allant vers l'est de 0o 0' E jusqu'à 359o 55' E (pour le Pôle Nord, toutes les longitudes correspondent à un même point, de sorte que la première bande comporte 4 320 valeurs identiques de -4 290 m). Le 8 641 octete commence la bande de latitude 89o 55' N, et ainsi de suite. Il n'y a PAS d'enregistrement pour le Pôle Sud (où l'altitude est de 2 810 m).

Citation des données

Dans la publication, les données ETOP05 peuvent être citées en renvoyant au « Data Announcement 88-MGG-02, Digital relief of the Surface of the Earth. NOAA, National Geophysical Data Center, Boulder, Colorado, 1988 ». Les données ETOP05 proviennent de la version de mai 1988, à l'exception d'une petite région du Canada (120o-130o W, 65o -70o N) dont le quagrillage a été reconstitué en 1990.