Interpolation de données nominales et ordinales

Lors de l'interpolation de données nominales ou ordinales, on ne peut calculer une valeur directe unique pour les polygones cibles. Pour chaque polygone cible, on doit plutôt enregistrer chaque valeur unique pour les polygones sources sécants, de même que la proportion de la zone cible que représente chaque valeur. Cette routine crée une table distincte de données, associée aux polygones cibles, laquelle contient, pour chacun des polygones sources sécants, l'identificateur (id) du polygone cible, la valeur nominale/ordinale pour chaque polygone source et le pourcentage occupé par le polygone source dans le polygone cible.

Formule

Le pourcentage de chaque valeur nominale/ordinale unique dans le polygone cible est égal à la somme des superficies de chaque intersection cible/source pour chaque valeur unique, exprimée en pourcentage de la superficie du polygone cible entier.

Ainsi, pour chaque Vs il y a une valeur Vt correspondante où

V% = Σ Ats / At * 100 

où :

Vs = valeur pour le polygone source

Vt = valeur pour le polygone cible

V% = pourcentage du polygone cible caractérisé par une valeur unique

Ats = superficie d'intersection des polygones cible et source

At = superficie du polygone cible

Non-areal proportions require special treatment.

Exemple

Polygones sources

Plygones sources A et B
Polygones cibles

Polygones cibles 1 et 2

Intersections cibles-sources

Intersections cibles-sources 1A, 1B, 2A et 2B

Pour les valeurs Vs Ats et At montrées ci-dessous, le SRAP calcule V% de la façon suivante :

Valeurs sources (Vs)

Valeurs sources bas, haut
Valeurs cibles (Vt)

Valeurs cibles bas 80% et haut 20% versus 68% haut et bas 32%

polygone cible partie Vs Ats
superficie (ha)
At
superficie (ha)
V%
Polygone 1 1A fiable 600 750 80 %
1B forte 150 20 %
Polygone 2 2A fiable 400 1250 32 %
2B forte 850 68 %

Source : tiré de Ballard et Schut, 1995