Exécution du système de réagrégation des attributs de polygones (SRAP)

Le SRAP consiste en une série de routines en langage de macros Arc (AML) et de menus interactifs. Le système a été conçu pour fonctionner de deux façons : suivant un mode de menus interactifs et un mode de lignes de commande pour le traitement par lots.

Utilisation du mode de menus interactifs du SRAP

Pour lancer le mode interactif, à l'invite ARC: inscrire PARS. Ceci aura pour effet de faire afficher trois écrans de menu : le menu de spécifications de fichiers (File Spec menu), le menu de commande de processus (Process Control menu) et une fenêtre d'information décrivant les types de données nominal, ordinal, de mesure et chiffrée.

On utilise le menu File pour déterminer les noms de fichiers des couvertures source et cible de la carte, de même que le nom d'une couverture intermédiaire résultant d'une fusion (Union). Les couvertures source et cible peuvent se trouver dans l'espace de travail ARC/INFO courant, auquel cas les noms de fichiers apparaissent dans une liste déroulante du menu de spécifications des fichiers; si tel n'est pas le cas, on peut introduire le chemin d'accès au fichier. On doit introduire le nom de la couverture de fusion, avec la spécification du chemin d'accès si désiré, suivi d'un retour. Le SRAP invitera l'utilisateur à spécifier s'il faut créer une nouvelle couverture de fusion ou s'il est possible d'utiliser une couverture de fusion existante.

On utilise le menu Process pour déterminer l'article (ou champ de données) de la couverture source qui contient l'information à transférer dans la couverture cible et le type d'interpolation à effectuer. On peut spécifier des sous-ensembles de polygones sources et cibles en indiquant les noms et les valeurs pour un article à partir de listes déroulantes d'articles dans les tables d'attributs de polygones.

La fenêtre de description du type de données fournit de brèves descriptions de chacun des quatre types de base pour les données. En cliquant sur les boutons qui permettent de choisir le type de données dans le menu Process, on peut faire afficher chacune des descriptions des quatre types de données. Après avoir spécifié l'article de la couverture source à interpoler, l'opérateur peut déterminer le type de données auquel correspond l'article en se référant aux descriptions.

Après avoir fait les sélections appropriées dans les menus, on peut lancer le processus en cliquant sur le bouton « Process ».

NOTE : Les couvertures source et cible doivent avoir la même projection, laquelle doit être une projection équivalente, telle que la projection équivalente de Lambert.

Source : Ballard et Schut, 1995

Date de modification :