Chernozem brun (CHBN)

Les chernozems brun se rencontrent dans la partie la plus aride de la distribution climatique des sols chernozémiques et ils ont un horizon A de couleur brunâtre. Ils sont associés à une végétation naturelle xérophile et mésophile de graminées et d'herbacées. Dans les chernozems bruns vierges, la partie supérieure de l'horizon Ah est couramment d'une luminosité aussi pâle ou plus pâle que la partie inférieure de l'horizon Ah ou que la partie supérieure de l'horizon B.

Les chernozems bruns ont des horizons Ah ou Ap chernozémiques dont la luminosité de couleur est plus foncée que 3,5 à l'état humide, et entre 4,5 et 5,5 à l'état sec. La saturation de couleur de l'horizon A est habituellement supérieure à 1,5, à l'état sec. Le pédoclimat de ce grand groupe de sols est typiquement froid, rarement doux, et subaride à semi-aride (voir le Chapitre 14, sur la famille de sols).

Chernozem brun orthique (CHBN.OR)

Séquence typique des horizons : Ah, Bm, Cca ou Ck

Le sous-groupe chernozem brun orthique peut être considéré comme le concept central des chernozems brun. Il réunit les propriétés générales spécifiées pour l'ordre chernozémique et le grand groupe des chernozems brun. Les chernozems brun orthiques sont bien drainés et leur horizon B est généralement brun avec une macrostructure prismatique. Les peds prismatiques sont habituellement grossiers dans les sols de texture grossière. À mesure que le contenu en argile augmente, les peds deviennent plus petits et ont de plus en plus tendance à se briser en de fins agrégats polyédriques et granulaires. De minces enrobements argileux sont occasionnellement à souvent observés sur la face des peds de l'horizon B. Un horizon de d'accumulation de carbonates secondaires, de couleur pâle, se trouve habituellement au dessous de l'horizon B brunâtre. .

Les chernozems brun orthiques se reconnaissent par les propriétés suivantes :

  1. Un horizon A chernozémique dont la luminosité de couleur est plus foncée que 3,5 à l'état humide et entre 4,5 et 5,5 à l'état sec.
  2. Un horizon B (Bm, Btj ou Bt) d'au moins 5 cm d'épaisseur, qui ne contient pas de carbonates alcalino-terreux.
  3. L'absence d'horizon Ae de 2 cm ou plus d'épaisseur.
  4. L'absence d'horizon Bnjtj ou d'un horizon semblable caractéristique des intergrades vers l'ordre solonetzique.
  5. L'absence d'évidence de gleyification marquée par des marbrures faibles à distinctes à moins de 50 cm de la surface du sol minéral.

Les chernozems brun orthiques et tous les autres sous-groupes de sols chernozémiques peuvent avoir n'importe lesquelles des caractéristiques suivantes qui peuvent être séparées taxonomiquement soit au niveau de la famille ou de la série de sols, soit comme une phase à n'importe quel niveau taxonomique supérieur à celui de la famille (pr ex. : carbonaté, salin et lithique.

Lister tous les exemples connus

Chernozem brun régosolique (CHBN.RQ)

Séquence typique des horizons : Ah, C, Cca ou Ck

Ces sols ont les propriétés générales spécifiées pour l'ordre chernozémique et le grand groupe des chernozems brun. Ils diffèrent des chernozems brun orthiques soit par l'absence d'un horizon B, ou par la présence d'un horizon B (Bm) est de moins de 5 cm d'épaisseur. Habituellement, les chernozems brun régosoliques ont un profil AC. Ils peuvent également avoir des caractéristiques salines.

Lister tous les exemples connus

Chernozem brun calcaire (CHBN.CA)

Séquence typique des horizons : Ah, Bmk, Cca ou Ck

Ces sols ont des propriétés générales de l'ordre chernozémique et du grand groupe des chernozems brun. Ils diffèrent des chernozems brun orthiques par leur horizon B duquel les carbonates alcalino-terreux primaires n'ont pas été complètement lessivés (Bmk). Pour le reste, ils ont les propriétés générales des chernozems brun orthiques.

Lister tous les exemples connus

Chernozem brun éluvié (CHBN.EL)

Séquence typique des horizons : Ah, Ae, Btj ou Bt, Cca ou Ck

Ces sols ont les propriétés générales de l'ordre chernozémique et du grand groupe des chernozems bruns. Ils diffèrent des chernozems bruns orthiques par la présence d'un, ou plusieurs, horizons éluviaux (Ahe, Ae, Aej) de 2 cm ou plus d'épaisseur, reposant généralement sur un horizon illuvial Btj ou Bt faiblement à modérément développé. Couramment, l'horizon éluvial est légèrement à modérément acide. On reconnaît deux variations de ce sous-groupe.

L'une des variations correspond à des pédons dans lesquels l'éluviation est indiquée, au-dessous du Ah ou du Ap, par un vestige de structure macroprismatique de couleur pâle. Les unités prismatiques se brisent en peds lamellaires grossiers à moyens qui ont généralement des pores vésiculaires ou tubulaires. Ceci suggère le développement d'un horizon éluvial à partir d'un ancien B prismatique. L'horizon Bt ou Btj qui se trouve sous l'horizon éluvial a couramment une structure macroprismatique bien développée qui se brise en peds polyédriques d'une luminosité de couleur plus faible et d'une saturation de couleur légèrement plus haute que celles de l'horizon éluvial.

L'autre variation correspond à des pédons cumuliques, dans lesquels la déposition périodique de matériaux de sol transportés modifie la différenciation normale des horizons résultant du lessivage. Ces pédons ont d'épais horizons de matériaux accumulés, partiellement lessivés, surmontant l'ancien horizon A ou l'horizon AB de transition. De tels pédons se rencontrent généralement sur le bas des pentes concaves où les sédiments venant du haut de la pente s'y sont déposés. On les reconnaît couramment par leurs épais horizons Ahe.

Lister tous les exemples connus

Chernozem brun solonetzique (CHBN.SQ)

Séquence typique des horizons : Ah, Ae, Btnj, Bnjtj, Csa ou Ck.

Ces sols ont les propriétés générales spécifiées pour l'ordre chernozémique et le grand groupe des chernozems bruns. Ils diffèrent des chernozems bruns orthiques par la présence de propriétés caractéristiques d'un intergrade de l'ordre solonetzique. Spécifiquement, ils ont soit un horizon Bnj, Bnjtj ou Btnj et ils peuvent avoir des horizons Ae, AB et C salin. L'horizon B est habituellement caractérisé par sa structure prismatique et sa consistance dure. Généralement, la structure prismatique se brise en une structure secondaire polyédrique à enrobements foncés et brillants. L'horizon éluvial de certains chernozems bruns solonetziques peut être semblable à celui qui est décrit pour le sous-groupe des chernozems bruns éluviés. Les chernozems bruns solonetziques sont généralement associés à des matériaux salins et leurs horizons B contiennent généralement une plus forte proportion de Na ou de Na et Mg échangeables que ceux des chernozems bruns orthiques.

Lister tous les exemples connus

Chernozem brun vertique (CHBN.VQ)

Séquence typique des horizons : Ah, Ahk, Ae ou Aej, Bm ou Bmk, Btj ou Bnjtj, Bvj, Bss ou Bkss ou Ckss, Ck.

Ces sols ont les propriétés générales spécifiées pour l'ordre chernozémique et le grand groupe des chernozems brun. Ils peuvent avoir, dans le solum supérieur, tous les horizons communs aux autres sous-groupes à l'intérieur du grand groupe des chernozems brun. Mais ils diffèrent des autres sous-groupes en ayant des propriétés qui indiquent un intergrade vers l'ordre vertisolique. Spécifiquement ils ont un horizon avec des faces de glissement (Bss, Bkss ou Ckss) dont la limite supérieure se trouve à moins de 1 m de la surface du sol minéral et ils peuvent avoir un horizon vertique faiblement développé (Bvj ou BCvj).

Lister tous les exemples connus

Chernozem brun gleyifié (CHBN.GL)

Séquence typique des horizons : Ah, Bmgj, Ckgj.

Ces sols ont les propriétés générales spécifiées pour l'ordre chernozémique et le grand groupe des chernozems brun. Ils diffèrent des chernozems brun orthiques par des marbrures faibles à distinctes qui indiquent de la gleyification à moins de 50 cm de la surface du sol minéral.

Lister tous les exemples connus

Chernozem brun régosolique gleyifié (CHBN.RQGL)

Séquence typique des horizons : Ah, Ckgj.

Ces sols ont les propriétés générales spécifiées pour l'ordre chernozémique et le grand groupe des chernozems brun. Ils diffèrent des chernozems brun régosoliques par des marbrures qui indiquent de la gleyification. Les chernozems brun régosoliques gleyifiés n'ont pas d'horizon B distinct de 5 cm ou plus d'épaisseur et présentent des marbrures faibles à distinctes à moins de 50 cm de la surface du sol minéral.

Lister tous les exemples connus

Chernozem brun calcaire gleyifié (CHBN.CAGL)

Séquence typique des horizons : Ah, Bmkgj, Ckgj.

Ces sols ont les propriétés générales spécifiées pour l'ordre chernozémique et le grand groupe des chernozems brun. Ils diffèrent des chernozems brun calcaires par la présence de marbrures qui indiquent de la gleyification. Les chernozems brun calcaires gleyifiés ont un horizon Bmk de 5 cm ou plus d'épaisseur et des marbrures faibles à distinctes à moins de 50 cm de la surface du sol minéral.

Lister tous les exemples connus

Chernozem brun éluvié gleyifié (CHBN.ELGL)

Séquence typique des horizons : Ah, Aej, Btjgj ou Btgj, Ckgj.

Ces sols ont les propriétés générales spécifiées pour l'ordre chernozémique et le grand groupe des chernozems brun. Ils diffèrent des chernozems bruns éluviés par la présence de marbrures qui indiquent de la gleyification. Les chernozems brun éluviés gleyifiés ont un horizon éluvial et des marbrures faibles à distinctes à moins de 50 cm de la surface du sol minéral.

Lister tous les exemples connus

Chernozem brun solonetzique gleyifié (CHBN.SQGL)

Séquence typique des horizons : Ah, Ae, Bnjtjgj, Csagj.

Ces sols ont les propriétés générales spécifiées pour l'ordre chernozémique et le grand groupe des chernozems brun. Ils diffèrent des chernozems brun solonetziques par la présence de marbrures qui indiquent de la gleyification. Les chernozems brun solonetziques gleyifiés ont à la fois un horizon Bnj ou Btnj et des marbrures faibles à distinctes à moins de 50 cm de la surface du sol minéral.

Lister tous les exemples connus

Chernozem brun vertique gleyifié (CHBN.VQGL)

Séquence typique des horizons : Ah ou Ahk, Ae ou Aej, Bmgj ou Bmkgj, Btjgj ou Bnjtjgj, Bvjgj, Bssgj ou Bkssgj ou Ckssgj, Ckgj ou Ckg.

Ces sols ont les propriétés générales spécifiées pour l'ordre chernozémique et le grand groupe des chernozems brun. Ils ont également des propriétés qui indiquent un intergrade vers l'ordre vertisolique. Spécifiquement ils ont un horizon avec des faces de glissement (Bssgj, Bkssgj ou Ckssgj), dont la limite supérieure se trouve à moins de 1 m de la surface du sol minéral et ils peuvent avoir un horizon vertique faiblement développé (Bvjgj). Ils diffèrent des chernozems brun vertiques par la présence de marbrures faibles à distinctes qui indiquent de la gleyification à moins de 50 cm de la surface du sol minéral.

Lister tous les exemples connus

(Les horizons diagnostiques sont sous-ligné.)